Le dérisoire

Publié le par Jeanne Djoumpey

 

Le Dérisoire en ses feux incertains

        d'aubes glacées et de mers en jachères

                  a porté l'ombre mûre aux fougères d'antan...

La mort reste de mer en l'aubier de vos dires...

                                      Fallait-il

qu'en vaisseaux d'amertume

s'embrasât l'indicible ?

                               (ô concrétions rebelles de tels songes en fuite! )

                                      Fallait-il

que la haine se mêle

aux cendres obséquieuses de toute humanité ?

                                     Indicible

la joie

à la source primale du verbe,

au seuil des steppes du non-dire...

                                  et verte

aux rires érodés

de leurs dé-fêtes rituelles...


Jeanne Djoumpey


 

Publié dans P...poésie

Commenter cet article