écrire pour faire mentir son nom...ou le comble du jardinier

Publié le par Polixène

Ce n'est pas Mademoiselle Nothomb (Amélie)qui me contredirait, elle qui , portant le slogan "no tombe" en patronyme, parsème ses écrits de tombes et de cadavres, justement ...

Ce n'est pas Monsieur Laborde(Christian)  qui me démentirait , lui qui annonce " l'aborder" , ou "la border" patronymiquement, et qui la baisa élégamment sur un comptoir de tribunal, la littérature....

Ce n'est pas Monsieur Noêl (Bernard) qui s'élèverait en faux contre cette assertion, lui dont le nom évoque en chacun de nous un tourbillon de souvenirs chauds ou glacés, mais toujours émouvants, terre à terre, familiaux, chaleureux ; lui, l'auteur d'un "Château de Cène" qui n'a rien de biblique et encore moins d'enfantin...

à vous!

Publié dans E...ecrire

Commenter cet article