Petits, tout-petits humains

Publié le par Polixène

Petits, tout-petits humains

ça me tracass'

ça m'embarrass'

ça m'met les nerfs

ça me dépass'

j'suis à l'envers

quelle est ma place

dans l'univers,

quoi que je fasse

les siècles passent

les millénaires...

je dois faire face

mais j'suis pas fier...

Alors j'm'invente des dieux, furieux inaccessibles et d'hier

Je n'ai jamais su trouver mieux, je n'ai jamais compris quoi faire

ça nous tracass'

nous embarrass'

nous met les nerfs

ça nous dépass'

nous laisse amers:

où est notre place

dans l'univers?

Les années tassent

leurs heures grasses

en millénaires

on doit faire face

on n'est pas fiers...

Nous sommes tels les chiens sans laisse , qui croient toujours être attachés

Nous aimons que les mots nous blessent, prêts à mordre pour une idée

ça me tracass'

ça m'embarrass'

ça m'met les nerfs

ça me dépass'

j'suis à l'envers

quelle est ma place

dans l'univers?

quoi que je fasse

les siècles passent

les millénaires...

je dois faire face

mais j'suis pas fier...

au lieu de singer l'animal, faudrait s'tourner vers l'végétal

être soi sans penser à mal, assumer un destin global...

ça nous tracass'

nous embarrass'

nous met les nerfs

ça nous dépass'

nous laisse amers:

où est notre place

dans l'univers?

Les années tassent

leurs heures grasses

en millénaires

on doit faire face

on n'est pas fiers...

Polixène/JeanneDjoumpey

Petits, tout-petits humains

Publié dans Futures chansons

Commenter cet article